Faits divers

Sortie de route d'un car en Isère : les circonstances de l’accident

© Capture BFMTV

Samedi, un conducteur de car a fait une sortie de route sur la commune de Corps, en Isère. Quarante enfants revenant d’une colonie de vacances et six adultes, dont deux sont gravement blessés, étaient à bord. La piste d’un malaise du conducteur est privilégiée, rapporte Le Parisien.

C’est un accident qui aurait pu avoir de bien plus lourdes conséquences. Un car transportant une quarantaine d’enfants revenant de colonie de vacances a fait une brutale sortie de route ce samedi, sur la nationale 85, qui relie Gap à Grenoble, rapporte Le Parisien. Au lieu de prendre un virage serré sur la gauche, le bus a poursuivi tout droit sa trajectoire, plongeant brusquement dans un ravin de 6 mètres. D’après les premiers éléments de l’enquête, le chauffeur aurait eu un malaise, ce qui aurait provoqué l’accident.

Des nausées avant l’accident

L’enquête ouverte pour déterminer les causes de l’accident, a été confiée à l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de l’Isère. Les premiers éléments ont permis de déterminer que la météo ou la qualité de la route n’ont joué aucun rôle dans cet accident. La piste du malaise du chauffeur est pour l’heure privilégiée.

En effet, peu de temps avant de prendre le volant, le chauffeur de bus se serait plaint de douleurs à la poitrine. “Je me sens mal, je ne vais quand même pas vomir devant les enfants”, aurait-il également dit. Quelque temps plus tard, il se serait effondré au volant de son bus, à la sortie du village de Corps. Présente à ses côtés, sa femme aurait tenté de maintenir le volant pour garder la trajectoire, en vain.

Malgré la violence du choc, il y a eu peu de blessés. L’évacuation des enfants a pu se faire rapidement grâce à l’intervention de 90 pompiers. “Les enfants étaient tous attachés. Ils sont choqués, mais aucun ne souffre de blessures graves. Dix-huit d’entre eux ont été transportés à l’hôpital de Grenoble pour observation”, indique Éric Vaillant, procureur de Grenoble. Le chauffeur et sa femme, considérés en urgence absolue, ont également été transférés à l’hôpital. D’après les informations recueillies par Le Parisien, le chauffeur a quatre côtes fêlées, et sa femme pourrait souffrir d’une fracture de vertèbre.

Le maire de la commune de Corps, Fabien Mulyk, a réquisitionné un hôtel de la commune pour mettre au chaud les enfants pas, ou peu blessés, en attendant leur rapatriement. Samedi soir, tous les enfants ont été rapatriés chez eux, à Sceaux (Hauts-de-Seine), sains et saufs.

publié le 5 mars à 08h45, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux