Faits divers

Drame évité de peu dans le Gard : un chasseur passe à deux doigts d’une balle

© Pixabay (photo d'illustration)

Un chasseur a reçu un projectile dans la crosse de son fusil, évitant de peu un accident tragique, à Tornac, dans le Gard, rapporte Midi Libre.

Il s’en est fallu de peu pour que la scène tourne au tragique. Un chasseur de Tornac, près d’Alès dans le Gard, est passé tout près d’un accident. Les faits, révélés par Midi Libre mardi 28 février, se sont produits dix jours plus tôt. Ce jour-là, des chasseurs de sangliers sont postés. L’un d’eux quitte à un moment sa position, ce qui est interdit. Un autre ouvre le feu, sans quitter la place que lui a attribuée le chef de battue. Sa balle est alors arrêtée par la crosse de l’arme du chasseur en mouvement.

Si la chance a permis d’éviter un accident, la fédération gardoise de chasse entend bien éviter tout nouvel incident. Elle compte, notamment, comprendre pourquoi le chasseur s’est déplacé. De leur côté, les gendarmes ont programmé une réunion à laquelle les sociétés de chasse et un armurier participeront. Son but : procéder à une piqûre de rappel quant à la législation sur les armes et la réglementation de la chasse. Il sera bien entendu également question des procédures de sécurité.

Un âne tué

Le secteur a, en effet, déjà connu un accident mortel. C’était il y a quelques semaines. Le 25 décembre 2022, à Cendras, un âne a été tué par des chasseurs. Une enquête est toujours en cours à ce sujet, rappelle le quotidien.

Ces derniers temps, le sujet de la chasse est régulièrement mis sur le devant de la scène, en raison notamment du nombre d’accidents dramatiques que certaines battues peuvent occasionner. Début février, France Bleu rapportait ainsi qu’un chasseur de 48 ans en Dordogne, directeur de battue, avait été grièvement blessé après avoir reçu une balle alors qu’il pistait, en compagnie d’une vingtaine d’autres chasseurs, des sangliers.

publié le 1 mars à 10h12, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux