Faits divers

Orne : la battue aux sangliers vire au drame, un chasseur tué

© ANDBZ/ABACA

Une battue aux sangliers a tourné au drame, mercredi 27 décembre, après qu'un chasseur âgé de 44 ans a été mortellement tué par un tir, rapporte Ouest France. Une enquête a été ouverte.

Drame lors d'une partie de chasse. Un chasseur qui participait à une battue aux sangliers près de Ferrières-la-Verrerie (Orne) a été mortellement touché par un tir, mercredi 27 décembre, rapporte Ouest France. Le chasseur, âgé de 44 ans est décédé sur place.

Les faits se sont déroulés au lieu-dit Le Bois de Cohardon, lors d'une partie de chasse organisée par une société de chasse locale. La victime, un agriculteur, avait le rôle de rabatteur dont l'objectif est de regrouper l'ensemble du gibier afin de le diriger en direction des autres chasseurs.

Selon les informations de nos confrères, le drame se serait produit en milieu d'après-midi. Le quadragénaire a été touché par un tir, avant de décéder quelques instants plus tard sur place.

Une enquête ouverte

Une enquête pour tenter de faire toute la lumière sur ce drame a été ouverte par le parquet d'Alençon, et l'enquête confiée aux gendarmes de la brigade de recherches d'Argentan. Plusieurs techniciens de l'identification criminelle se sont également rendus sur place pour effectuer des constatations.

Ce n'est pas la première fois cette année qu'une partie de chasse se voit endeuillée, plusieurs accidents du même type impliquant des chasseurs ou des promeneurs ont fait la une de l'actualité. Afin d'éviter que de tels drames ne se reproduisent, le gouvernement a présenté au mois de janvier dernier un nouveau plan de chasse, et ce, afin d'obtenir "zéro accident". Si la pratique de la chasse n'a pas été interdite le dimanche comme le souhaitait France Nature Environnement – la fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement –, d'autres mesures ont été prises comme le renforcement des règles de sécurité ou la formation des chasseurs.

publié le 28 décembre à 16h05, Kévin Comby, 6Medias

Liens commerciaux