Insolite

VIDÉO. États-Unis : une chasse à l'homme lancée après l'incroyable évasion d'un prisonnier

Le fugitif était condamné à la prison à vie après avoir mortellement blessé son ancienne compagne, raconte BFMTV. Il était aussi recherché pour un autre meurtre commis au Brésil.

L'histoire passionne et inquiète surtout toute l'Amérique. Depuis une semaine, jeudi 31 août, un détenu est parvenu à s'échapper de la prison du comté de Chester en Pennsylvanie, relaie BFMTV. Si personne ne l'a vu se faire la malle sur le moment, des images de vidéosurveillance montrent l'évasion de cet homme, aussi improbable que rapide. À 8h50, le détenu a utilisé deux murs rapprochés et est parvenu à grimper sur le toit à l'aide de ses bras, tel un homme-araignée. Autrement dit, il a utilisé la technique du "crabwalk". Il disparaît ensuite des caméras de vidéosurveillance.

Depuis, il est recherché activement, les autorités proposent même de récompenser de 20 000 dollars toute personne aidant la justice à le retrouver. Ce fugitif, c'est Danelo Souza Cavalcante. Il venait tout juste d'être condamné à la prison à vie comme l'a précisé Deb Ryan, la procureure du comté de Chester : "La semaine dernière, le détenu a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir mortellement poignardé son ancienne petite amie an avril 2021." Il était également sous le coup d'un autre mandat pour un meurtre commis au Brésil en 2017.

Homme très dangereux

Depuis, des moyens considérables ont été mis en place afin de retrouver sa trace : hélicoptères, drones et une centaine d'agents suivis de chiens spécialisés. Le fugitif a déjà été aperçu à de nombreuses reprises dans le comté, notamment dans un jardin botanique de l'ouest de Philadelphie. De quoi apeurer les habitants du secteur : "C'est si proche (la prison). Vendredi matin, j'ai été réveillée par les aboiements d'un chien, c'était surréaliste, il y avait plus de vingt voitures de police alignées avec des chiens policiers", témoigne une femme.

Raison pour laquelle les autorités appellent à la prudence : "Nous demandons aux habitants de sécuriser les maisons, dépendances et véhicules. Il s'est manifestement procuré des vêtements et autres fournitures (…) il nous faut réduire au minimum la possibilité qu'il obtienne quoi que ce soit de plus. Il est important que nous maintenions la pression sur lui pendant que nous poursuivons cette traque", a affirmé le lieutenant-colonel de la police de l'État de Pennsylvanie, George Bivens. L'homme est donc très dangereux. Sur CNN, la fille de son ancienne petite amie (qu'il a tuée), âgée de 7 ans au moment des faits, a révélé qu'il les avait menacées "de faire quelque chose de mal à leur vie". Il a aussi été décrit comme "extrêmement jaloux" quand il buvait et était devenu au fil du temps, "une personne différente".

publié le 7 septembre à 15h15, Xavier Martinage, avec 6Medias

Liens commerciaux