Politique

Deuxième édition des "rencontres de Saint-Denis" : pas de référendum sur l’immigration en vue

Alors qu’ils étaient amenés à se réunir pour la deuxième fois autour d’Emmanuel Macron pour évoquer l’extension du référendum à des questions de société comme l’immigration, les responsables de partis ne sont pas parvenus à trouver un accord, rapporte franceinfo.

Deuxième réunion sur un même sujet : l’immigration. Vendredi 17 novembre, Emmanuel Macron réunissait les chefs de parti pour une seconde édition des "rencontres de Saint-Denis". Les responsables politiques ayant accepté son invitation se sont ainsi retrouvés dans la ville de Seine-Saint-Denis, notamment afin de réfléchir sur la possibilité d’un élargissement des sujets sur lesquels les Français peuvent être consultés par référendum, avec en filigrane le dossier brûlant de l’immigration. Conclusion : une telle consultation n’aura pas lieu, faute de consensus, d’après plusieurs participants dont franceinfo s’est fait l’écho.

Jordan Bardella seul contre tous

"Il n'y aura pas de référendum sur l'immigration", a annoncé Marine Tondelier, secrétaire nationale du parti EELV. "Un consensus s'est dégagé autour de la table sur le fait qu'il paraissait compliqué d'élargir la possibilité de tenir des référendums sur des sujets sociétaux tels que l'immigration", a déclaré Fabien Roussel, chef de file du Parti communiste. "Le président n'envisage pas pour l'instant cette possibilité", a de son côté regretté le président du Rassemblement national, seul à solliciter l’emploi de cette consultation. "Ce n'est pas gentil de la part d'Eric Ciotti de l'avoir laissé seul alors que c'était son idée", a ironisé Marine Tondelier.

Ce n’était pas la première fois qu’une telle réunion était organisée par le président de la République. En août dernier, Emmanuel Macron avait convié une première fois les chefs pour une première édition des "rencontres de Saint-Denis", en amont de la présentation du projet de loi immigration devant les deux Chambres. Pour ce deuxième entretien, les responsables politique de La France insoumise (LFI) et du Parti socialiste (PS) n’ont pas répondu présent tout comme Éric Ciotti, qui représente le groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale.

publié le 17 novembre à 21h20, Nathan Hallegot, 6Medias

Liens commerciaux