France

Var : ce village est envahi par des poids lourds à cause d’une erreur de GPS

© Pixabay - Des poids lourds bloquent ce petit village dans le Var

Le village de La Motte, dans le Var, se retrouve quotidiennement envahi par des poids lourds. La raison : le mauvais itinéraire proposé par leur GPS. Un problème de plus en plus encombrant.

Le village de La Motte doit faire face à un lourd problème. 38 tonnes plus exactement. Des poids lourds défilent quotidiennement dans les petites rues étroites du village du Var. Pourtant, la signalisation indique que l’accès est interdit aux plus de 19 tonnes.

Un problème envahissant, comme l’explique la maire, Valérie Marcy, à nos confrères de Var-Matin : "Lors des périodes de livraison aux domaines viticoles, notamment, un camion se retrouve bloqué tous les 10 jours."

Le problème viendrait d’un mauvais itinéraire proposé par le GPS de ces poids lourds, provenant majoritairement d’Europe de l’Est. Ignorant la signalétique et se fiant uniquement à leur appareil, ils s’enfoncent dans le village, pour le plus grand malheur des habitants.

Des conséquences sur le village "

Il y en a un dont la remorque s’est carrément couchée sur une maison...", confie la maire de la ville. Les rues étroites du village rendent impossible la bonne circulation de ces poids lourds dans la zone. Ils restent bien souvent bloqués. Un jour, “un chauffeur a paniqué et a tenté une marche arrière, se sachant bloqué, il a alors embouti des barrières de sécurité. Sa remorque est montée sur un trottoir, et elle s’est retrouvée couchée sur la façade d’une habitation."

La police municipale doit bien souvent intervenir pour tenter de débloquer la situation. Les agents verbalisent et se retrouvent obligés de “barrer une voie à sens unique pour en inverser le sens de circulation, et évacuer le camion”. Une perte de temps pour un problème qui n’a pas lieu d’être.

Peu de solutions

Mais alors, comment régler ce problème ? Si la signalétique ne suffit pas à repousser l’invasion de ces poids lourds, quelles autres solutions s’offrent à la maire du village, désemparée ? “Nous avons envoyé des courriers aux entrepreneurs locaux pour qu’ils informent leurs fournisseurs du problème”, explique-t-elle. “Ça fait des mois que j’essaie d’agir sur les GPS des transporteurs, en particulier ceux en provenance des pays de l’Europe de l’Est.”

Elle a également fait appel au président du Conseil départemental, Jean-Louis Masson. “J’imagine que d’autres communes peuvent être concernées par cette problématique. Peut-être que le Département pourrait s’emparer du sujet ?".

Le président du Département a décidé de contacter à son tour les opérateurs, tout en informant la Maison départementale de la sécurité routière. Mais les solutions restent vagues, et le problème toujours bien présent.

publié le 28 février à 22h40, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux