France

Renvoyé de l’Élysée après 23 ans de bons et loyaux services, il tente de se suicider

Un membre du service argenterie du palais présidentiel, ayant travaillé durant 23 années, a tenté de mettre fin à ses jours en sautant sur les rails d’un RER quelques jours après avoir appris son licenciement, rapporte Marianne.

Il était de ces petites mains silencieuses que les convives prestigieux n'aperçoivent jamais. Un quinquagénaire, remercié en mars après avoir passé 23 ans en tant qu’agent du service argenterie du palais de l’Élysée, a tenté de se suicider en se jetant sur les rails d’un RER le week-end suivant, comme l’a révélé le journal Marianne, mercredi 5 avril. À ce jour, il se trouve à l'hôpital dans un état grave.

L’homme d’une cinquantaine d’années avait passé une vie à frotter verres, assiettes et couverts et avait récemment été notifié “qu’il était remis à disposition de son corps d’origine (le ministère de la Culture) et qu’il allait perdre son logement de fonction quai Branly", a expliqué Patrick Pradier, ancien et unique syndicaliste de l'Élysée au journal hebdomadaire.

Un lieu où règne une “ambiance de travail exécrable”

Pour ce dernier, le geste de l’ancien employé est un signe. "En ce moment, l’ambiance de travail est exécrable au ‘Château’. Ils virent les ‘vieux’ en les remettant brutalement à disposition de leur corps d’origine", a soutenu Patrick Pradié. Selon lui, il ne fait aucun doute que la tentative de suicide de son ancien collègue, qui aurait porté son badge professionnel au moment de sa funeste entreprise, a un lien direct avec la perte de son emploi.

Les autres salariés de l’Élysée sont choqués de cette affaire, selon Marianne, et "une aide psychologique" a été proposée aux employés de l'intendance. Emmanuel Macron et son épouse ont réuni l’ensemble de ses collègues pour leur apporter leur soutien”, a déclaré le service de presse de l’Élysée.

publié le 6 avril à 17h45, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux