France

Crash du Rio-Paris : à quoi faut-il s’attendre du jugement rendu ce lundi ?

© ABACA

Ce lundi, Airbus et Air France vont recevoir le jugement du tribunal judiciaire de Paris, quatorze ans après le crash du vol Rio-Paris, qui a fait 228 morts, rapporte Le Parisien.

Deux géants de l'aérien risquent une lourde condamnation. Ce lundi, le tribunal judiciaire de Paris va rendre son jugement pour le crash du vol Rio-Paris, survenu en 2009. Sur le banc des accusés, Airbus et Air France encourent une amende de 225 000 euros, rapporte Le Parisien.

Le drame s’est produit il y a quatorze ans. Le 1er juin 2009, un Airbus A330 qui reliait Rio à Paris s’est crashé dans l’océan Atlantique. Au total, 228 personnes originaires de 32 pays différents sont mortes. Après plus de treize ans de procédure, neuf semaines de procès fin 2022 et quatre mois de délibéré, le jugement qui sera rendu ce lundi 17 avril tranchera sur la question de la responsabilité des deux compagnies dans cet accident mortel.

Jusqu’à 225 000 euros d’amende

Le dossier a connu de nombreux rebondissements. Un non-lieu avait été décidé par les juges en 2019, mais en 2021, l’avionneur européen Airbus et la compagnie Air France, son exploitant, ont été renvoyés devant le tribunal par la cour d’appel. Mais s’il y a une chose qui n’a pas changé, c’est le fait que les deux compagnies contestent toute faute pénale. Si la faute est avérée, les deux compagnies risquent une amende symbolique de 225 000 euros.

Pourtant, lorsque le procès s’est clôturé le 8 décembre, le parquet a indiqué "ne pas être en mesure de requérir la condamnation d’Air France et d’Airbus". D’après les procureurs, l’accident serait dû à une "synergie" défaillante de l’équipage, confronté à "un stress et un effet de surprise trop grand". Selon Danièle Lamy, présidente de l’association de victimes Entraide et solidarité vol AF447, qui a perdu son fils dans le crash, une relaxe signifierait pour de nombreuses familles que "la justice s’incline face aux multinationales", indique-t-elle au Parisien.

publié le 16 avril à 21h35, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux