Politique

"Quand on veut l’union, on la pratique" : Alexis Corbière envoie Fabien Roussel dans les cordes

Fabien Roussel a appelé à la formation d’un “nouveau Front populaire”. Sur Sud Radio, le député LFI Alexis Corbière a exprimé son incompréhension face à la stratégie de son homologue communiste.

Dans une "lettre aux Français", Fabien Roussel a annoncé vouloir former un "nouveau Front populaire". Invité sur Sud Radio, jeudi 22 juin, Alexis Corbière, du groupe LFI, a taclé l’initiative du secrétaire du Parti communiste : "Si on croit en l’union, ça commence par le fait qu’aux prochaines échéances électorales on soit uni. Parce que sinon, on crée une sorte d’oxymore politique !"

Deux partis opposés au sein d’un même groupe (la Nupes), cela résume assez bien les relations conflictuelles entre le PCF et La France insoumise. "Quand on veut l’union, on la pratique !" a insisté Alexis Corbière, qui avoue avoir du mal à suivre les récentes annonces de Fabien Roussel. "J’ai du mal à comprendre ce qu’il fait", admet-il.

Alexis Corbière appelle la gauche à se rassembler

Le député LFI pense que ces annonces peuvent amener de la confusion chez les Français, à travers le concept "d’union divisée". Il a d’ailleurs tenu à faire passer un message : "Nous devons être rassemblés à l’occasion des prochaines échéances électorales. Bien sûr que nous allons renforcer et améliorer la Nupes, mais ne la détruisons pas au profit de choses hypothétiques."

Alexis Corbière a rappelé que cette union de la gauche doit permettre de combattre l’extrême droite et de se dresser en opposition solide contre le Gouvernement. "Je veux convaincre, mais je ne peux pas contraindre. Je suis pour l’union, donc on maintient la Nupes !" a-t-il conclu

publié le 22 juin à 14h20, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux