Monde

Pour faire des économies de loyer, un étudiant canadien se rend à l'université… en avion !

Un étudiant canadien a fait un choix radical pour faire des économies de loyer. La ville de Vancouver, où il étudie, est la plus chère du pays pour les locations.

Les bons comptes ne font pas toujours bons amis avec l’écologie. C’est la déduction que l’on peut tirer du récit d’un étudiant en Arts à l'Université de la Colombie-Britannique de Vancouver. Comme il l’a raconté ce mois-ci à CTV News Vancouver, les loyers sont devenus si chers dans cette ville canadienne qu’il est pour lui plus rentable de se rendre à l’université… en avion. Et ce, même à raison de deux vols aller-retour par semaine depuis sa ville de Calgary, en Alberta.

Après avoir d’abord habité à Vancouver, il a rendu son appartement lors de vacances scolaires, avant d’avoir une mauvaise surprise au retour : "Quand j'ai regardé le prix de l'immobilier, je me suis dit, oh mince, il y a une grosse augmentation ! Je dois payer environ 2 500 dollars de loyer”, confie-t-il à CTV News. Pas très viable. Il a alors une idée : “Je me suis dit, pourquoi ne pas rester vivre à Calgary et prendre l'avion jusqu’[à Vancouver]. Comme c’est un vol d'une heure, c'est comme prendre un bus.”

1 000 euros de moins que pour un appartement

En effet, pour un vol Calgary-Vancouver, il doit débourser environ 150 dollars canadiens (103 euros), aller-retour. Puisqu’il suit deux cours par semaine à l'université, le budget mensuel des billets s’élève donc à 1 200 dollars (821 euros) par mois. C’est presque la moitié moins que ce que lui coûterait une chambre à Vancouver, où le prix moyen d'un F1 s'élève à environ 2 100 dollars (1437 euros). Cela lui demande seulement un peu plus d'organisation… et de transport : “J'ai trois heures de cours au total, après le cours, je remonte dans le bus et je retourne à l'aéroport !”

publié le 24 février à 18h38, Julie Déléant, 6Medias

Liens commerciaux