France

Paris : un homme de 70 ans mis en examen pour agression sexuelle sur mineur

© Panoramic (Photo d'illustration)

Surpris au cinéma en train d'embrasser et de toucher une jeune fille de 12 ans, un septuagénaire a été placé en détention provisoire. Il agissait avec "l'accord" des parents, à qui il aurait versé près de 90 000 euros, rapporte Le Parisien.

"C’est un ami". C’est ainsi qu’une mère de famille a expliqué la relation particulière entre sa fille de 12 ans et un homme de 70 ans, surpris en train de l’embrasser et de lui toucher la poitrine en pleine séance de cinéma, rapporte Le Parisien, mercredi 1er mars. Une scène survenue à l’UGC Lyon Bastille de Paris, le 19 février dernier, et signalée à la police par des employés du cinéma. Également présent, le père de la jeune fille a fui en l’emportant avec elle, avant l’arrivée des forces de l’ordre. La mère, âgée de 27 ans, et le septuagénaire ont été interpellés, avant d’être mis en examen, l’une pour "traite d’être humain commise à l’égard d’un mineur", l’autre pour "agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans et traite d’être humain commise à l’égard d’un mineur", précise le quotidien francilien.

Des versements suspects

S’il s’est défendu en affirmant que ses gestes étaient "des marques d’affection" envers l’enfant, les enquêteurs de la brigade de protection des mineurs ont découvert que le retraité avait offert environ 90 000 euros en un peu plus d’un an à sa famille. Un geste effectué "par générosité", a-t-il expliqué, mais qui pourrait être la contrepartie établie avec les parents pour ses pratiques pédophiles. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire et l’homme placé en détention provisoire, tout comme la mère. Les enquêteurs ont également constaté que l’homme, inconnu des services de police, visitait des profils de jeunes filles sur TikTok, précise Le Parisien. Quant au père et sa fille, ils sont toujours recherchés par la police.

publié le 1 mars à 15h35, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux