France

Marseille : Emmanuel Macron face aux habitants des quartiers Nord, la colère monte

Lors de son déplacement à Marseille, lundi 26 juin, Emmanuel Macron a échangé avec les habitants des quartiers sensibles de la ville. Un débat qui s’est avéré houleux.

Le ton est monté, lundi 26 juin, dans un gymnase dans le quartier La Busserine à Marseille. Emmanuel Macron, en déplacement jusqu’au 28 juin, a organisé un débat avec les habitants des quartiers sensibles de la cité phocéenne. Près de 350 personnes avaient répondu présent, rapporte Europe 1.

Mais le débat a rapidement pris une autre tournure. Le président de la République a dû faire face à des habitants en colère et soucieux de leur avenir. Les participants ont commencé à hausser le ton, à se couper la parole et à créer un chahut. Le chef d’État n’a pas hésité à répondre à cette agitation.

“Elle est justifiée cette colère, mais elle ne suffit pas”

"Vous êtes en colère, vous en avez marre. Moi, je suis là, devant vous. Vous n'avez jamais vu un président qui est venu pour la deuxième fois devant vous, et ce, durant trois jours. Donc moi, je partage votre indignation. Mais, je ne prends pas les engueulades pour toutes les décennies passées", a scandé le locataire de l’Élysée face aux habitants des quartiers Nord.

“Elle est justifiée cette colère, mais elle ne suffit pas. Il faut régler les choses profondes et c'est pour ça que je suis devant vous ! Donc maintenant on enchaîne !”, a ajouté le Président. Une prise de parole qui a réussi à calmer la foule. L’occasion pour Emmanuel Macron d’annoncer aux habitants de la Busserine la mise en place d’une prise en charge pédagogique des élèves au collège de 8h à 18h dans les quartiers d’éducation prioritaire d’ici à 2027, avec de premières expérimentations dès la rentrée prochaine. “L'inégalité scolaire se crée dans ces temps où l'enfant est renvoyé chez lui", a justifié le chef de l’État.

publié le 27 juin à 09h35, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux