France

Le patron du cirque Muller-Zavatta agresse des défenseurs des animaux !

Venus manifester contre l’installation d’un cirque à Pérols (Hérault), des militants animalistes d’Alliance Éthique et One Voice ont été pris à partie par le propriétaire du cirque Muller-Zavatta, Edmond Muller, samedi 9 septembre 2023, a rapporté Midi Libre.

Brimades, intimidations, injures… À Pérols, dans l’Hérault, une manifestation contre la présence d’un cirque composé d’animaux en captivité a dégénéré samedi 9 septembre 2023, a rapporté Midi Libre. En cause, l’intervention du propriétaire du cirque Muller-Zavatta, Edmond Muller. Selon les associations de défense des animaux, Alliance Ethique et One Voice, l’homme aurait agressé les quinze militants présents sur les lieux.

Lundi, One Voice a publié une vidéo sur son compte X (ex-Twitter), dans laquelle Edmond Muller assène des coups à un manifestant, adresse des menaces de morts, et lance des injures aux militants. Un manifestant a affirmé à Midi Libre que l’homme avait également « sorti un petit couteau rentré ». Interrogé par les forces de l’ordre, Edmond Muller s’est défendu en expliquant avoir été poussé par les manifestants. Aucune des deux parties n’a pour le moment porté plainte.

Des communes opposées

Informé, le maire de la commune a pris la défense du propriétaire : « Ces associations sont certainement venues provoquer les circassiens », a dénoncé auprès de France 3 Régions Jean-Pierre Rico. Selon lui, la municipalité a donné son aval à l’installation des circassiens entre le 3 et le 17 septembre. Pourtant, cette altercation n’est pas isolée.

Depuis plusieurs mois, l’installation du cirque Muller/Zavata suscite des remous au sein des communes itinérantes. Le maire de Grau-du-Roi (Gard) avait expliqué en août dernier avoir accepté « à contrecœur » de prolonger la présence du cirque jusqu’au 9 août, malgré l’opposition des associations animalistes, rapportait le média local Réveil du Midi. En avril, la venue de le troupe circassienne avait provoqué le courroux d’élus varois, relayait Le Parisien. Selon eux, le cirque était installé sur le terrain d’un bailleur social à Saint-Laurent-du-Var.

publié le 13 septembre à 15h35, Antoine Grotteria avec 6Medias

Liens commerciaux