France

Isabelle Balkany bientôt en liberté conditionnelle ? La justice a tranché

Condamnée à trois ans et demi de prison en janvier dernier, Isabelle Balkany a obtenu une liberté conditionnelle applicable dès le 6 mars, révèle BFMTV, mercredi 1er mars. Il faut toutefois qu’elle remplisse une condition…

Isabelle Balkany va-t-elle pouvoir profiter de l’air frais de ce début du mois de mars ? Condamnée à trois ans et demi de prison le 9 janvier pour blanchiment de fraude fiscale et fraude fiscale, l’épouse de Patrick Balkany, ancien maire de Levallois-Perret, a obtenu une libération conditionnelle qui prendra effet dès le 6 mars, a fait savoir le parquet d’Évreux à BFMTV, mercredi 1er mars. Mais cette libération se fera sous condition.

En retour de cette mise en liberté, Isabelle Balkany devra ainsi s'acquitter d’une somme correspondant à ce qu’elle doit aux impôts. À la suite de sa condamnation, la femme âgée de 75 ans avait réclamé la suspension de cette peine de prison, assortie de 400 000 euros de dommage et d’intérêt, ainsi que l’exploitation du moulin de Giverny, mettant en avant ses problèmes de santé.

La demande de suspension de peine rejetée

Pour rappel, en février 2022, l’ancienne adjointe à la mairie de Levallois-Perret avait été hospitalisée pour une tentative de suicide avant de révéler, en juin de la même année, souffrir d’un cancer des poumons. Malgré la demande d’Isabelle Balkany, cette peine a été confirmée par le parquet d’Évreux, en parallèle de sa mise en liberté conditionnelle.

L’ancienne conseillère générale des Hauts-de-Seine n’en a pas fini avec la justice puisqu’elle sera de retour le 4 avril dans le box des accusés. Cette fois-ci pour une affaire de photomontage à caractère sexuel à l’encontre d’un de ses opposants.

publié le 1 mars à 12h20, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux