France

Effondrement d'immeubles à Marseille : deux corps retrouvés dans les décombres

Au lendemain du drame survenu à Marseille, impliquant l'effondrement de plusieurs immeubles du cinquième arrondissement de la cité phocéenne, deux corps ont été retrouvés dans les décombres. Des recherches sont toujours en cours pour retrouver de potentiels survivants.

Dans la cité phocéenne, les recherches se poursuivent lundi 10 avril 2023, au lendemain de l'effondrement d'un immeuble du cinquième arrondissement de Marseille, qui a conduit à l'effondrement partiel d'un second immeuble. Les marins pompiers ont annoncé dans la nuit de dimanche à lundi à BFMTV la découverte de deux corps sans vie dans les décombres. "Compte tenu des difficultés particulières d'intervention, l'extraction prendra du temps. L'autorité judiciaire pourra procéder ensuite à l'identification", a indiqué une source. Six ou sept personnes manqueraient toujours à l'appel.

C'est dans ce contexte dramatique que la procureure Dominique Laurens a accordé une conférence de presse dimanche 9 avril à 18 heures. Elle a d'abord indiqué que les secours n'avaient aucune nouvelle de huit personnes qui résidaient dans l'immeuble du 17, rue de Tivoli, le premier à s'être écroulé. Cinq personnes se trouvent, elles, en "urgence relative". La procureure de la République de Marseille a ensuite expliqué qu'une neuvième personne, résidant dans l'immeuble voisin, au 19, était potentiellement recherchée.

Les immeubles concernés n'étaient pas insalubres

Dans la nuit du dimanche 9 avril, vers 1h du matin, une déflagration est entendue avant l'effondrement du 17, rue de Tivoli. Si les causes de l'effondrement du premier immeuble et d'une partie de ceux qui le jouxtaient ainsi que de l'explosion qui a précédé sont pour l'heure "impossibles à déterminer", la procureure a de son côté réaffirmé que les immeubles concernés n'étaient pas insalubres. Sur place, la situation "n'est pas encore stabilisée", a-t-elle précisé, évoquant la présence de chiens de secours pour "détecter des personnes en vie". De leur côté, les marins-pompiers continuent également de travailler en faisant attention de ne pas mettre en danger les secours.

publié le 10 avril à 06h30, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux