Séismes en Turquie et en Syrie : entre larmes de déchirement et notes d'espoir

Séismes en Turquie et en Syrie : entre larmes de déchirement et notes d'espoir©©Un puissant tremblement de terre a frappé une vaste zone du sud-est de la Turquie, près de la frontière syrienne. Photo par Depo Photos/ABACAPRESS.COM

publié le mardi 07 février 2023 à 12h25

Alors que le bilan provisoire fait état de plus de 5 000 personnes mortes en Turquie et en Syrie après plusieurs secousses, des vidéos qui circulent sur les réseaux montrent la douleur d’un père qui a perdu son enfant et des sauveteurs extirpant des décombres un garçon en vie (CNN) ainsi qu’un bébé né en plein milieu des décombres (Al Jazeera).

Un tremblement de terre de magnitude 7,8 est survenu lundi dans le sud de la Turquie, suivi de répliques, un drame qui a déjà fait plus de 5 000 morts et d’importants dégâts. Suite à ce drame, plusieurs vidéos sont devenues virales.

La première, filmée par CNN, montre l’horreur de la situation sur place. Il est possible d’y voir un Syrien, venant de découvrir le petit corps sans vie de son enfant. Entouré des ruines des bâtiments effondrés, il pleure la mort de son bébé pendant qu’autour de lui les secours s’activent pour tenter de retrouver des survivants. Entouré par d’autres hommes qui tentent de le réconforter, il s’effondre sous le poids de la peine. 


Une scène qui n’est pas unique mais qui montre l’ampleur de la catastrophe qui touche cette région du Moyen-Orient, alors que les bilans de victimes ne sont toujours que provisoires, mardi 7 février, déplorant notamment pour l’heure quelque 23 000 blessés. Pourtant, d’autres ont plus de chance. La vidéo de CNN montre également des sauveteurs qui parviennent à extirper un garçon des décombres. L’enfant âgé de cinq ou six ans pleure, il est donc en vie. 

Des milliers de bâtiments détruits

La vidéo se termine par des images filmées en Turquie, cette fois. On y voit des personnes fuyant un immeuble en train de s’effondrer. Une troisième vidéo, filmée par Al Jazeera, montre un homme qui vient d’extraire un nouveau-né des décombres, peu après sa naissance. Il serait resté coincé une vingtaine d’heures sous les débris de Sardama (Syrie), et aurait pu respirer grâce à une brèche dans le mur. Les secouristes indiquent que sa mère n’a probablement pas survécu au drame, mais son père, toujours vivant, a pu retrouver son nourrisson ce matin, rapporte Midi Libre. 

Près de 3 500 bâtiments se seraient écroulés dans le sud-est du pays, où les secousses se sont produites, selon les informations de RTL. En cause notamment, le manque de contrôle dans l’application des règles parasismiques, évoque un expert auprès de la radio. Face à l’ampleur des dégâts en Turquie, comme en Syrie, pas moins de 45 pays, dont la France, ont proposé leur aide. Paris a notamment déjà envoyé 139 secouristes sur place. L'Organisation mondiale de la Santé estime que près de 23 millions de personnes pourraient être concernées par ce tremblement de terre. Elle craint qu'il ne fasse jusqu'à 20 000 victimes, ajoute Midi Libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.