France

Aveyron : Rodez et son hôpital en partie privés de courant pour la visite d’Elisabeth Borne

© Capture Street View

L’intégralité du quartier de Bourran, dont l’hôpital de Rodez où la Première ministre doit se rendre à midi, ont été privés d’électricité ce vendredi matin 7 avril, rapporte Midi Libre.

Plus d’électricité, ni de gaz. Depuis 9 heures ce vendredi matin, le quartier de Bourran, à Rodez, et son hôpital, où Elisabeth Borne est attendue à midi, sont victimes d’une coupure de courant, ]"]rapporte Midi Libre. La gendarmerie a également subi cette coupure.

Une action d’Enedis ?

Si un quartier entier est privé d’électricité, l’hôpital Jacques-Puel s’en sort grâce à ses groupes électrogènes, qui ont pris le relais. Vincent Prévoteau, le directeur de l’hôpital n’a pas caché sa colère auprès de nos confrères de Centre Presse Aveyron. "Heureusement, nous avons un groupe électrogène performant et une bonne maintenance, car notre établissement était rempli de patients ce vendredi matin. Cela aurait véritablement pu mettre des gens en danger !" Fort heureusement, le courant a pu être rétabli vers 10h45.

Pour l’heure, l’origine de cette coupure n’est pas connue, mais l’hypothèse d’un geste volontaire est privilégiée. Une enquête a été ouverte pour déterminer d'où aurait pu provenir cette coupure de courant. Des sources de Midi Libre évoquent quant à elles une action de la part des agents d'Enedis, en grève depuis plus de quarante jours, en signe de protestation face à la réforme des retraites.

Un comité d'accueil

A Rodez, 200 à 300 manifestants opposés à cette réforme se sont rassemblés dès 9h30, pour attendre la Première ministre devant l'hôpital, rapporte BFMTV. Et dès son arrivée, Elisabeth Borne a subit un accueil particulièrement désagréable. Elle a été fortement huée par la foule aux couleurs de la CFDT, qui a scandé "Élisabeth Borne, par ta seule présence, l'Aveyron il est souillé" et "Macron démission", indique Nice Matin.

publié le 7 avril à 11h40, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux