Faits divers

Accident mortel d’un minibus dans le Lot-et-Garonne : ce que l’on sait

Huit personnes ont été victimes d’un grave accident de la route vendredi 25 août, près d’Agen. L’un des enfants qui se trouvaient à bord est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé le sous-préfet samedi.

Le bilan s’alourdit. Une enquête a été ouverte après le dramatique accident de la route d'un minibus près d'Agen. Les victimes sont des enfants âgés de 10 à 14 ans, dont l'un d'eux, de 12 ans, est décédé durant la nuit de vendredi à samedi 26 août. Deux autres sont encore hospitalisés en urgence absolue. Ce samedi 26 août, Florent Garge, secrétaire général de la préfecture et sous-préfet d'Agen, a annoncé l’ouverture d’une enquête pour "homicide involontaire par conducteur" et "blessures involontaires par conducteur". Le chauffeur, âgé de 26 ans, placé en garde à vue depuis vendredi soir, a vu celle-ci prolongée selon une information de BFMTV qui cite le procureur de la République d'Agen. Ce dernier précise par ailleurs, qu'après vérification, le conducteur mis en cause n'était pas sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiant au moment de l'accident.

"Nous vivons un drame qui touche tout le monde, c'est effroyable", a réagit le ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune, sur BFMTV.

Vers 18 heures, le minibus, qui revenait d’une journée dans une base nautique et qui transportait sept enfants, a traversé la voie pour faire une embardée et s’écraser contre un parapet en béton, a fait savoir Florent Garge. L’enquête permettra notamment de connaître les circonstances de l’accident et surtout de comprendre pourquoi le véhicule a dévié de sa route.

Pour l’heure, les autorités ne s’avancent pas sur les causes de l’accident. Des analyses doivent encore être menées sur le conducteur.

Le véhicule accidenté était suivi de près par un autre minibus. Une cellule psychologique a été ouverte dès vendredi soir pour les témoins de la scène. 51 pompiers ont notamment été mobilisés pour secourir les victimes. 51 pompiers ont notamment été mobilisés pour secourir les victimes et les transporter vers les hôpitaux de Bordeaux, Agen et Mont-de-Marsan.

publié le 26 août à 20h20, Inès Cussac, 6Medias

Liens commerciaux