Monde

Italie : un crabe menace la très populaire recette des spaghettis alle vongole

© Milada Vigerova - Unsplash - Le crabe bleu est originaire d'Amérique du Nord.

Venu d’Amérique du Nord, un crabe bleu sans prédateur naturel dans les eaux italiennes dévore les moules et les palourdes, rapporte BFMTV.

Présent en mer Méditerranée depuis des années, un crabe bleu venu des côtes atlantiques américaines pullule désormais dans les eaux italiennes. Si bien que les pêcheurs de palourdes et de moules craignent le pire. Comme l’explique BFMTV, mercredi 16 août, l’espèce invasive n’a pas de prédateur naturel sur la côte adriatique si bien que la préparation d’un plat incontournable italien, les spaghettis alle vongole (les spaghettis à la palourde) est menacée.

“Les crabes bleus dévorent tout. Cette lagune est en train de devenir un désert”, décrit Gianluca Travaglia, un producteur de palourdes et de moules dont les parcs sont installés dans les eaux de la lagune de Scardovari. Dans cette branche de l’estuaire du Pô, “chaque jour qui passe, nous en pêchons de plus en plus, je ne sais pas quoi faire”. Les confrères du pêcheur subissent la même situation. Et certains “ne peuvent même plus utiliser leurs filets, car les crabes viennent dessus et en cassent les fils”.

3 000 entreprises menacées

Alors, le gouvernement a débloqué 2,9 millions d'euros, la semaine dernière, afin de faire face à cette situation qualifiée de “critique”, précise la chaîne d'information en continu. L’argent doit servir d’“incitation économique” pour encourager la pêche des crabes bleus, dans le but de les éliminer. Du côté de Coldiretti, la principale organisation représentant le secteur agricole, on dénonce une “invasion” provoquée par le changement climatique. Selon elle, les crabes bleus “exterminent les palourdes, les moules, les œufs, d'autres poissons et mollusques”. De quoi mettre en danger la survie de 3 000 entreprises installées dans le delta du Pô.

publié le 16 août à 09h19, Cathy Gerig, 6Medias

Liens commerciaux