Monde

Canada : après un appel à l’aide sur sa voiture, elle reçoit une greffe de rein

© Pixabay (Photo d'illustration)

Debbie Onishenko, une Canadienne de 62 ans, est parvenue à trouver un donneur pour sa greffe de rein après avoir laissé un message d’aide sur son véhicule.

Une belle histoire venue d'outre-Atlantique. À Saskatoon, ville située près d’Edmonton au Canada, Debbie Onishenko est atteinte de diabète depuis l’adolescence. Désormais âgée de 62 ans, la femme vit sous dialyse, car ses reins, très affectés par la maladie, ne fonctionnent plus qu’à 9% de leur capacité, rapporte Ouest France, lundi 13 février. Si elle veut vivre, Debbie n’a plus d’autre choix, elle va devoir subir une greffe de rein. Un diagnostic que lui annoncent les médecins l’été dernier, précise le quotidien régional. Dans l’urgence, la sexagénaire écrit un appel au secours. "Besoin d’un rein du groupe O. Donnez celui que vous avez en réserve", colle-t-elle en lettres blanches sur la vitre arrière de sa voiture rouge, en indiquant son numéro de téléphone, explique Radio-Canada.

L'opération prévue fin février

Au mois d’août, Debbie reçoit l’appel qui va changer sa vie. Celui d’un certain Brent Kruger. "Les roses sont rouges, les violettes sont bleues, j’ai un rein et je vais vous le donner", lui annonce-t-il par téléphone. Comble du destin, l’homme n’a pas lu le message affiché sur le véhicule, mais a découvert l’histoire sur Internet, précise le média local. Donneur compatible grâce à son groupe sanguin, Brent Kruger se soumet tout de même à de nombreux tests afin que les médecins puissent s’assurer de la réussite de l’entreprise. Après avoir échangé à distance des mois durant, Debbie et Brent se sont rencontrés et serrés dans les bras, le 28 janvier, à l’hôpital Saint-Paul de Saskatoon. Selon Ouest France, c’est tout juste un mois plus tard, le 28 février, que devrait avoir lieu l'intervention chirurgicale qui les liera, encore un peu plus, pour la vie.

publié le 13 février à 22h15, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux