France

Var : des communes obligées de limiter les permis de construire à cause du manque d’eau ?

© ABACA - La commune de Fayence est concernée par de fortes restrictions d'eau en cas de sécheresse et réfléchit à limiter les permis de construire.

Limitées à 100 litres d’eau par jour et par personne durant l’été 2022 à cause de la sécheresse, les communes du Pays de Fayence se sont mises d’accord sur un objectif de restriction de la démographie, mais pas encore sur les moyens, fait savoir Var-Matin. Certains maires plaident pour un gel complet des permis de construire.

C’est une décision drastique pour faire face aux effets de la sécheresse. Jean-Yves Huet, maire de Montauroux (Var) a annoncé sur France 3 vouloir ne plus délivrer de permis de construire sur sa commune pendant quatre ans. Une prise de parole qui a surpris, mais l’option est sur la table des neuf villages qui composent le Pays de Fayence, rapporte Var-Matin.

En cause : le manque d’eau après un été 2022 marqué par une grande sécheresse et un été 2023 qui ne s’annonce pas meilleur. Le Pays de Fayence a souffert de fortes restrictions durant la dernière période estivale avec une consommation maximale autorisée de 100 litres d’eau par jour et par personne. "On ne peut pas encourager les gens à s’installer, si ensuite on doit leur dire qu’il n’y a pas d’eau au robinet", souligne François Cavalier, le maire de Callian, dans les colonnes du quotidien régional.

"Freiner oui, suspendre non"

Levier principal sur lequel les édiles peuvent s’appuyer, la non-délivrance de permis de construire pourrait donc être le moyen de ne pas augmenter la population des villages, au moment où les ressources en eau se raréfient. En réunion technique, les neuf maires ont voté à l’unanimité pour une restriction de la démographie. Mais l’option du gel reste minoritaire, les autorités leur préférant des objectifs d’une augmentation de la population limitée de 0,1 à 0,5 % maximum.

"Je serai vigilant, mais je ne bloquerai pas les permis. Freiner oui, suspendre non. Je ne veux pas léser les braves gens", affirme Bernard Henry, maire de Fayence. Au cœur d’un hiver 2023 particulièrement sec, reste aux maires à se mettre d’accord sur les mesures à prendre, sachant que chaque commune garde son plan local d’urbanisme. Un conseil communautaire était organisé à ce sujet, mardi 28 février. "Il ne faut pas laisser croire qu’on va arrêter tous les permis de construire", conclut François Cavalier.

publié le 2 mars à 19h45, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux