France

Météo : des nuits très froides attendues "lundi et mardi", alerte le vice-président de la FNSEA

La récente chute des températures après un début de printemps particulièrement chaud perturbe les cultures. Le gel risque d’abîmer les bourgeons déjà sortis et compromet la récolte de cette année.

"Les deux nuits les plus froides" sont attendues "lundi et mardi", prévient samedi 20 avril Jérôme Volle, vice-président de la FNSEA sur Franceinfo. Le froid menace les cultures alors que les températures très douces du début du printemps ont avancé l’arrivée des premiers bourgeons.Avec le gel, "le bourgeon devient noir, et à partir de là, il y a une nouvelle pousse et la nouvelle pousse n’est pas fructifère", se désole Jérôme Volle. "On est sur le qui-vive, parce qu’il faut absolument qu’on arrive à sauver nos récoltes", affirme dimanche 21 avril chez nos confrères Françoise Roch, présidente de la fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF).

Tout tenter pour sauver les récoltes

Avec le gel qui revient en force, les agriculteurs n’ont pas le choix : il va falloir se battre contre le froid. Tous les moyens sont bons pour y parvenir : éoliennes, bougies, hélicoptères… Mais ces techniques ne font pas des miracles et représentent un investissement lourd. "Pour équilibrer l’ensemble des vignobles, c’est quasi impossible sur le plan économique", souligne la présidente de la FNPF qui se souvient de l’année 2021, lors de laquelle les cultures avaient également connu des périodes de gel.

publié le 21 avril à 13h26, Philippine Rouviere Flamand, 6Medias

Liens commerciaux