Elections européennes

Législatives anticipées : Jordan Bardella annonce un accord entre le RN et "plusieurs dizaines de députés LR"

Invité du JT de France 2 mardi 11 juin, Jordan Bardella a confirmé qu’un accord a été trouvé entre le RN et certains députés LR à l’approche des législatives anticipées.

Éric Ciotti et Jordan Bardella ont donc bien trouvé un accord. Mardi 11 juin pendant le JT de France 2, le président du Rassemblement national a donné plus de détails sur un projet d'alliance entre son parti et Les Républicains. "Il y aura un certain nombre de Républicains sortants ou investis qui seront soutenus par le Rassemblement national", a ainsi déclaré Jordan Bardella. Il a précisé que cet accord concerne "plusieurs dizaines de députés".

"Nous avons échangé avec le président Ciotti. Nous allons continuer de le faire dans les prochaines heures et sans doute un petit peu plus tard", a ajouté Jordan Bardella face à Anne-Sophie Lapix sur France 2, afin de "saisir cette opportunité historique autour de trois grandes priorités". En effet, l'accord entre le RN et LR repose sur une charte que les députés LR devront signer. Cette charte repose sur "les trois urgences" dont s'occupera Jordan Bardella "si les Français accordent leur confiance" : le pouvoir d'achat, la sécurité et l'immigration. Cette charte est proposée également "à tous les patriotes qui souhaite nous rejoindre dans ce combat", a ajouté Jordan Bardella.

Interrogé sur les divergences de points de vue entre LR et le RN sur certains sujets, comme la réforme des retraites, Jordan Bardella a reconnu qu'il y a "des divergences de sensibilité qui peuvent exister sur beaucoup de sujets", mais sa priorité, s'il était élu à la tête d'un gouvernement en juillet prochain, sera "de traiter l'urgence". Il a déclaré qu'"il est inconcevable que des gens qui font des métiers difficiles, des métiers de force, qui ont commencé très tôt, soient contraints de travailler beaucoup plus tard." Il demandera d'ailleurs, s'il est au pouvoir, "un audit financier sur les comptes de l'État".

"Les discussions avec Marion Maréchal n'ont pas abouti"

Lundi 11 juin, Marion Maréchal avait, elle aussi, rencontré Jordan Bardella et Marine Le Pen. En sortant de la réunion, le président du RN avait déclaré que "rien n'a(vait) été acté" et de son côté. "Maintenant il y a un choix qui s’offre à moi", avait résumé Marion Maréchal, "celui de trouver les moyens de faire intégrer les idées de Reconquête à ce rassemblement " ou bien "de se contenter de laisser Reconquête partir seul dans ces élections législatives". Ce mardi, Jordan Bardella a mis les choses au clair : "Les discussions avec Marion Maréchal n'ont pas abouti". Il estime que les "prises de position d'Éric Zemmour" pendant la campagne des européennes et "les invectives qu'il a multipliées à l'égard du Rassemblement national" ainsi que "les positions parfois très excessives" qu'il peut adopter "ont rendu les conditions d'un accord caduc". "Mais, ce n'est pas très grave", a résumé Jordan Bardella.

publié le 11 juin à 22h35, Capucine Trollion, 6Medias

Liens commerciaux