France

Ces dangers auxquels vous vous exposez si vous utilisez des chargeurs publics de téléphone portable

La police fédérale américaine met en garde contre les risques de l’utilisation des chargeurs publics de téléphone portable, qui peuvent être utilisés par les cybercriminels pour voler des données, rapporte Franceinfo.

C’est une mise en garde venue des États-Unis. La police fédérale américaine, le FBI, appelle les particuliers à ne pas utiliser les chargeurs publics dans les aéroports, les hôtels ou les centres commerciaux. En effet, des cybercriminels auraient trouvé le moyen de les hacker, rapporte Franceinfo. Le FBI recommande plutôt d’avoir un chargeur et un cordon USB sur soi et de brancher son téléphone sur une prise électrique plutôt qu’USB. D’après Midi libre, les appareils les plus touchés sont de la marque Apple.

Les risques encourus

S’il est risqué de brancher son téléphone en USB dans un lieu public, c’est notamment parce que des cybercriminels peuvent y introduire des logiciels malveillants ou de surveillance. Ce phénomène, appelé "juice jacking", permet notamment le vol de données, allant des photos au numéro de carte de crédit.

Des chercheurs sont parvenus à montrer qu’en à peine dix secondes, une station de recharge piratée peut identifier les pages Web chargées sur le téléphone. Et une seule minute suffit pour compromettre le téléphone. Bien sûr, ce phénomène n’est pas uniquement lié aux États-Unis. Des cas de comptes en banque vidés par "juice jacking" ont été répertoriés aux quatre coins du monde.

Pour éviter de se faire hacker, il est conseillé d’utiliser son propre chargeur avec une prise électrique, de ne pas utiliser les ports USB publics, mais également d’utiliser des technologies plus récentes, comme l’USB-C, ou sa propre batterie externe.

publié le 16 avril à 17h30, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux