Monde

Un essayiste belge propose qu'une région de son pays intègre la France

Jules Gheude, essayiste politique belge, militant du rattachisme, explique dans une tribune à Marianne comment la Wallonie pourrait être rattachée à la France.

Entre 2010 et 2011, la Belgique a connu une grosse crise politique. Le Plat Pays s'est retrouvé sans gouvernement durant plus d'un an (541 jours plus exactement). Cette secousse, qui a frappé le pays, a renforcé les divisions entre la Flandre et la Wallonie, deux régions belges. "Deux démocraties distinctes s’affrontent en permanence : le Nord, marqué à droite et à l’extrême-droite, n’a plus rien en commun avec le Sud, qui évolue à gauche et à l’extrême-gauche", écrit Jules Gheude, essayiste politique belge, dans une tribune publiée sur Marianne.

Et si la Flandre intégrait la France ?

Dès lors, l'essayiste politique belge milite pour que la Flandre intègre la France. "Si cette région rejoint la France, la question du partage de la dette se posera", avertit l'essayiste politique. Si le projet voit le jour, cela passera par un référendum aussi bien en France qu'en Wallonie. De 1794 à 1814, ce territoire a appartenu à la France.

"Il serait parfaitement plausible de créer dans la Constitution française un titre spécial 'De la Wallonie', qui contiendrait une mini-constitution sur mesure pour cette région", avait alors confirmé le constitutionnaliste français Didier Maus. En 2010, un sondage Ifop/France-Soir avait indiqué que les Français étaient prêts à accueillir la Wallonie à 66% et même jusqu’à 75% dans les régions frontalières.

publié le 6 septembre à 19h27, Pierrick Bastide, 6Medias

Liens commerciaux