Monde

En Écosse, chercheurs et passionnés se lancent dans une nouvelle chasse au monstre du Loch Ness

C'est une histoire qui n'en finit pas de faire parler d'elle. Le monstre du Loch Ness existe-t-il vraiment ? Pour en avoir le cœur net, une équipe de chercheurs et de bénévoles se lance ce samedi 26 août dans une nouvelle expédition à la recherche d'une trace de "Nessie", la plus grande en cinquante ans.

Et si le monstre du Loch Ness n'était pas qu'une légende. C'est en tout cas ce que veulent croire ces chercheurs et passionnés qui lancent ce samedi 26 août une importante chasse à "Nessie", la plus grande organisée depuis cinquante ans. Comme le rapportent nos confrères de Ouest-France, un important arsenal d'équipements va être déployé pour tenter d'élucider une légende qui captive le monde depuis des générations. Bateaux avec caméras infrarouges, hydrophone, scanners thermiques... Tous les moyens sont bons pour tenter d'élucider le mystère du lac écossais. "Je ne sais pas ce que c'est. Tout ce que je sais, c'est qu'il y a quelque chose d'énorme dans le Loch Ness", explique Paul Nixon, directeur général du Centre du Loch Ness qui organise l'événement avec les bénévoles de la Loch Ness Exploration.

Mythe ou réalité ?

Cette mystérieuse présence dans les profondeurs du Loch Ness ne date pas d'hier. Il faut remonter à l'Antiquité pour trouver l'origine de cette histoire. Sur des pierres, les Pictes qui vivaient dans la région représentaient par des gravures une bête mystérieuse qui serait dotée de nageoires. Dans l'époque moderne, ce n'est qu'en 1933 que l'histoire refait son apparition lorsqu'un homme d'affaires et sa femme disent avoir été surpris par "une énorme vague" dans l'eau du lac alors qu'ils roulaient le long de celui-ci. Un an après, Robert Wilson, un médecin anglais, capture une image sur laquelle on semble apercevoir la tête et le cou du monstre hors de l'eau. Il s'avère finalement qu'il s'agissait d'un canular qui propulse "Nessie" au rang de célébrité internationale.

Bien que différentes opérations aient été organisées dans le passé pour retrouver une quelconque trace du monstre qui se trouverait dans les profondeurs du lac, toutes se sont révélées vaines.Cette nouvelle expédition d'ampleur permettra-t-elle d'élucider le mystère ? Ses participants veulent y croire. "Cela pourrait être un mythe, cela pourrait être réel. J'aime à croire que c'est quelque chose à mi-chemin entre les deux", explique Tatiana Yeboah, qui participe aux recherches, aux aguets quant au moindre mouvement à la surface de l'eau.

publié le 26 août à 21h50, Kévin Comby, 6Medias

Liens commerciaux