Le rover Perseverance de la Nasa va atterrir, ce soir sur Mars, une phase de la mission décrite comme "7 minutes de terreur" : Mais que va-t-il se passer ?

par Jeanmarcmorandini.com

L'atterrissage de Perseverance constitue le point de départ de Mars 2020, une mission qui consiste à rapporter des échantillons martiens sur Terre pour pouvoir les étudier. Ces morceaux de sol sont très importants pour les scientifiques. Ils leur permettront de déterminer si, oui ou non, Mars a un jour abrité une forme de vie. Le programme comprend trois étapes. D'abord, Perseverance sera chargé de recueillir de petites carottes géologiques. Il sera débarqué sur le cratère Jezero, où les chercheurs ont détecté des roches sédimentaires qui pourraient les aider dans leurs travaux. Il devra ensuite placer ces échantillons de sol dans des petits tubes qu'il déposera sur la planète, à des endroits bien précis.

Cette précaution permet d'éviter que les prélèvements ne soient perdus en cas de panne. Ensuite, deux fusées décolleront en 2026 pour aller récupérer les échantillons. Leur retour sur Terre n'est pas prévu avant au moins 2031. Ce sera seulement à ce moment que les prélèvements pourront être analysés dans un laboratoire américain.

A mission exceptionnelle, équipement exceptionnel. Perservance se rend sur Mars avec une flopée de caméras, de lasers et de spectromètres. Il est également accompagné d'un drone hélicoptère baptisé Ingenuity. Mais celui-ci poursuit un tout autre objectif : il va tenter de réaliser le premier vol sur une planète autre que la Terre, alors que la densité atmosphérique de Mars est extrêmement différente de celle que nous connaissons.

Perseverance n'est pas le premier rover à atterrir sur Mars. Mais aucun de ses quatre prédécesseurs n'avaient son ambition : ils étaient moins performants, et la question financière empêchait certains développements.

Perseverance a d'ailleurs coûté pas moins de 2,4 milliards de dollars. En dépit de ces dépenses exorbitantes, le robot américain n'est pas le seul à vouloir percer les secrets de la planète rouge. La Chine aussi s'y intéresse.

La sonde Tianwen-1, entrée en orbite autour de Mars le 10 février, prévoit de faire atterrir son propre rover d'ici à mai 2021. L'objectif est d'étudier la surface de Mars. S'il parvient à s'y poser, il deviendra le premier rover non-américain sur cette planète. Ces deux missions apporteront des informations cruciales aux scientifiques, qui supposent pour l'instant que des microbes étaient présents sur Mars il y a plus de trois milliards d'années.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.