La chanteuse britannique Marianne Faithfull, qui a contracté une forme grave du COVID, ne pourra sans doute plus jamais chanter à cause des séquelles liées à la maladie

par Jeanmarcmorandini.com

La chanteuse britannique Marianne Faithfull, qui a contracté une forme grave du coronavirus en avril dernier, a confié, au Guardian qu’elle ne pourrait sans doute plus jamais chanter à cause des séquelles liées à la maladie. Sur les réseaux sociaux, elle a toutefois annoncé la sortie d'un disque enregistré en grande partie avant d'être diagnostiquée positive. Cette icône rock des Sixties, âgée 74 ans, a passé plus de trois semaines à l'hôpital au mois d'avril. «Tout ce que je sais, c'est que j'étais dans un endroit très sombre - c'était vraisemblablement, la mort», a-t-elle confié dans un entretien au Guardian réalisé en prespective de la sortie de son dernier album, She Walks in Beauty, le 30 avril prochain.

Aujourd'hui hors de danger, la chanteuse explique que ses «poumons ne vont toujours pas bien» et qu’elle doit régulièrement prendre de l’oxygène. «Un médecin est venue me voir et m’a dit qu’elle ne pensait pas que mes poumons se remettraient un jour», a-t-elle détaillé. Ajoutant que : «je ne pourrai peut-être plus jamais chanter, peut-être que c’est fini (...) Je serais incroyablement bouleversée si c’était le cas.»

Marianne Faithfull avait été propulsée sur le devant de la scène à seulement 17 ans grâce à la chanson As Tears Go By, écrite par Mick Jagger et Keith Richards des Rolling Stones.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.