Turquie : les candidats arméniens

par euronews (en français)

Ils sont entre 40 mille et 70 mille, une des minorités les plus importantes de Turquie. Les Arméniens étaient bien plus nombreux avant les massacres de 1915. Affaiblis par les taxes sur la richesse, empêchés de facto d’accès aux hauts postes de la fonction publique et de l’armée, pendant des décennies ils se sont rendus invisibles.

Mais les choses commencent à évoluer pour les Arméniens, qui pour la plupart habitent Istanbul. L’AKP au pouvoir, a changé la loi pour pouvoir rendre 300 propriétés appartenant à des associations des minorités.

Il a aussi ouvert ses listes électorales à des Arméniens, dont Markar Eseyan.Editorialiste dans un journal pro-gouvernemental, c’est un grand supporteur du président turc, Recep Tayip Erdogan.

“Je ne pense pas avoir été choisi comme candidat parce que je suis arménien. Mais oui, c’est une part importante de mon identité. Je suis heureux d‘être arménien. Je pense que c’est une belle coïncidence, et ma candidature est une preuve importante de l

Vos réactions doivent respecter nos CGU.