Reportages : Incident à l'Assemblée nationale : les députés UMP scandalisés par l'attitude de la majorité

par LCP

L’Assemblée nationale doit voter mardi un budget de l’agriculture pour 2013 en baisse de 3%. Alors que la gauche est minoritaire dans l’hémicycle peu avant le vote d’un article, le président de la commission, François Brottes, demande une suspension de séance. Il affirme qu’il faut retrouver du calme et de la sérénité pour continuer le débat. Cette attitude scandalise les députés UMP, tous debout, hurlant en direction de Denis Baupin, vice-président de l’Assemblée nationale, qui valide la suspension de séance. "On ne peut pas accepter un tel mépris de notre règlement, a tonné Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée, en s’adressant a Denis Baupin à la reprise de la séance. Jamais lorsqu’un vote est annoncé, on autorise une suspension de séance. Vous étiez minoritaires, parce que les sujets agricoles ne vous intéressent pas !". Bruno Le Roux, président du groupe socialiste, a rétorqué : "les attaques portées sur la présidence ne sont pas dignes des propos qui doivent être tenus dans l’hémicycle !". Claude Bartolone est venu ramener la calme un peu plus tard : il a affirmé qu’il ne pourrait plus y avoir de suspension de séance après qu’un vote ait été annoncé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.