Législatives: Nicolas Dupont-Aignan va-t-il payer cher son ralliement à Marine Le Pen?

par BFMTV

Le second tour des élections législatives s'annonce très serré pour Nicolas Dupont-Aignan, maire (DLF) de Yerres. Ses militants sont sur le pied de guerre. Car, pour la première fois depuis son entrée au Palais Bourbon en 1997, le souverainiste est menacé dans la 8e circonscription de l'Essonne. Si dans sa commune de Yerres, il a été placé en tête avec 41,4 % des voix contre 31,9 % pour Antoine Pavamani (LREM), sur l'ensemble de la circonscription, il est distancé et arrive deuxième avec 29,8 % contre 35,8 % pour le candidat de la majorité présidentielle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.