La privatisation d'Aéroports de Paris adoptée malgré les tirs de barrage de l'opposition

par LCP

Les députés ont une nouvelle fois validé, en séance publique, l'opération de privatisation du groupe Aéroports de Paris, dont l'Etat possède un peu plus de 50% du capital. Une adoption dans la douleur. Les groupes d'opposition à l'unisson ont dénoncé le manque de clarté de l'exécutif devant cette opération attribuant à un prestataire privé, pendant 70 ans, la gestion de la principale porte d'entrée à l'international de la France. Le gouvernement a voulu jouer la transparence en dévoilant le cahier des charges de la concession, sans réussir à convaincre. Le récit de Maïté Frémont.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.