Ça Vous Regarde - Le débat : Pourquoi l'UMP veut-il privatiser la fonction publique ?

par LCP

Le 7 janvier dernier, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale et ancien ministre de la fonction publique (entre 2005 et 2007) : Christian Jacob, s'interrogeait sur la « pertinence de l'embauche à vie des fonctionnaires ».Entre habile provocation et restructuration nécessaire, l'écho de cette remarque ne s'est pas fait attendre. Politiques et spécialistes réfléchissent à l'évolution de ce mythique statut. En Suède ou au Canada, la remise en cause du sacro-saint principe de l'emploi à vie est depuis quelques temps amorcée, sauf en ce qui concerne les ministères régaliens tels que la Police ou la Justice. Comment réduire le coût de la fonction publique et comment mieux l'organiser ? Les économies proposées par la révision générale des politiques publiques (RGPP), lancée par le président de la République, semblent tout de même bien timides face à l'ampleur des déficits de l'Etat.Quelles pistes pour une rénovation intelligente de la Fonction publique française ? Réduction des effectifs ? Fin de l'emploi à vie ? L'Etat est-il un bon employeur ? Quand on connait le nombre de CDD dans la fonction publique (16,5 % des effectifs) alors que les entreprises privées n'en comptabilisent que 12 %, on est en droit de se poser la question... Arnaud Ardoin et ses invités tenteront ce soir, dans Ca Vous Regarde, de vous éclairer sur ce dossier.Invités : +Georges Tron, secrétaire d'État auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État, chargé de la fonction publique du 3e gouvernement Fillon +Jean-Pierre Sueur, sénateur PS du Loiret, mai 1991-mars 1993 : secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, chargé des Collectivités Locales, dans le gouvernement Édith Cresson puis dans le gouvernement Pierre Bérégovoy +Elsa Pilichowski, membre de l'OCDE, travaille particulièrement sur la gestion et la gouvernance publiques +Anne Baltazar, secrétaire générale de Force-Ouvrière FonctionnairesQuestion Internet : Les...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.