5 MINUTES POUR COMPRENDRE... La suppression du délai de réflexion avant une IVG

par LCP

Actuellement, deux consultations médicales sont obligatoires pour toute femme souhaitant une interruption volontaire de grossesse (IVG), avec un délai de réflexion d’une semaine entre les deux. Ce délai peut toutefois être réduit à 48 heures en cas d’urgence, c’est-à-dire lorsque le délai légal de 12 semaines de grossesse approche.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, l’Assemblée nationale a supprimé jeudi ce délai de réflexion de sept jours. Les députés ont adopté cette mesure lors de l’examen en première lecture du projet de loi santé, après un débat de près d’une heure.

Les députés avaient déjà abordé la question en commission des affaires sociales à la mi-mars. La suppression du délai de réflexion avait alors été adoptée à la faveur d’un amendement de la socialiste Catherine Coutelle, contre l’avis de la ministre de la Santé Marisol Touraine :

A lire aussi :

Loi Veil : l’Assemblée adopte une résolution réaffirmant le "droit fondamental à l’IVG"

Maxence Kagni

Vos réactions doivent respecter nos CGU.