Le Grèce se déchire autour d'un référendum historique

par euronews-fr

A trois jours du référendum de dimanche,
la Grèce est déchirée : les militants du "Oui" et ceux du "Non" se mobilisent et tentent de faire pencher la balance en leur faveur. Le "non" a reculé ces dernières heures face au "oui". Il faut dire que le référendum, de plus en plus, prend des allures de plébiscite "pour ou contre l'euro", interprétation que le gouvernement rejette.

Le Premier ministre, au moment où sa majorité commence à se fracturer, soigne ses alliés... ce matin c'est au ministre de la Défense Panos Kammenos qu'il a rendu visite.

Alexis Tsipras :
"Notre orientation géopolitique envers l'Union Européenne est indiscutable. Il y a cependant des possibilités que nous pouvons explorer à travers une politique étrangère multi-dimensionnelle, de façon à améliorer notre dynamique géopolitique actuelle".

Le charismatique ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a pour sa part mis son poste dans la balance, sous-entendant qu'il démissionnerait en cas de victoire du "oui" e

Vos réactions doivent respecter nos CGU.