Fabienne Labrette-Ménager: "Si on me retoque mon arrêté, il faut qu'on demande aux supermarchés de ne vendre que de l'alimentaire"

par BFMTV

Les maires se rebellent. Plusieurs d’entre-eux ont pris des arrêtés autorisant les commerces de proximité à rouvrir, malgré les consignes gouvernementales. La maire de Fresnay-sur-Sarthe, Fabienne Labrette-Ménager, se justifie sur BFMTV : "si on me retoque mon arrêté, il faut qu'on demande aux supermarchés de ne vendre que de l'alimentaire".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.