Dépakine: "on les a empoisonnés sans s’en rendre compte", dénonce une mère

par BFMTV

Selon un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales, la Dékapine serait à l'origine de malformations et de troubles neurologiques chez au moins 450 enfants. Cet antiépileptique, commercialisé par Sanofi depuis la fin des années 60, peut entraîner des effets secondaires quand il est administré à des femmes enceintes. Les risques sur le fœtus sont connus depuis les années 80, mais les mises en garde officielles ne datent que de l'an dernier. Laurence Blanchard, mère de trois enfants handicapés à cause du traitement qu’elle prenait dénonce: "on les a empoisonnés sans s’en rendre compte". Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour déterminer les éventuelles négligences du laboratoire, des autorités et des médecins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.