Affaire Balkany: Voici ce que leur reproche la justice et les motifs de leur procès

par Jeanmarcmorandini.com

Jugé pour corruption passive, blanchiment de corruption et de fraude fiscale, Patrick Balkany risque dix ans de prison et une inéligibilité.

Des sociétés écrans, des paradis fiscaux et des échafaudages bancaires qui doivent plus au grand banditisme qu'à la politique. Le tout pour dissimuler la propriété de deux villas à Saint-Martin et d'un « palais oriental » à Marrakech. Au final, il aura fallu toute la science judiciaire du juge Renaud Van Ruymbeke et le métier d'un policier de l'office anticorruption, pour démasquer le vaste système off-shore des époux Balkany.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.