Le Foll et la déchéance de nationalité : "Maintenant, la responsabilité est au Parlement..."

par LCP

Stéphane Le Foll a précisé mercredi la position du gouvernement sur la révision de la Constitution, sans toutefois répondre à la question de savoir si seuls les binationaux pourraient faire l’objet d’une peine de déchéance de nationalité. "Maintenant la responsabilité est au Parlement…", a-t-il lancé.

Questions insistantes des journalistes

Face aux questions insistantes des journalistes, le ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement n’a pas caché son agacement. Stéphane Le Foll a par ailleurs assuré que la France allait ratifier la convention de 1961 des Nations Unies sur l’apatridie, ajoutant ainsi à la confusion.

Malgré cette zone d’incertitude, Stéphane Le Foll a affirmé que le conseil des ministres a "fixé le cadre" de la réforme et assuré que la déchéance de nationalité ne concernera "que les terroristes". Le porte-parole a dévoilé le "cadre nouveau" et les "garanties nouvelles" que le gou

Vos réactions doivent respecter nos CGU.