Henri Poupart-Lafarge (Alstom) : "Pas de plan diabolique" pour faire chanter l'État

par LCP

Accusé de vouloir faire monter les enchères en pleine période électorale, le PDG du groupe ferroviaire se défend de tout "machiavélisme" et dresse un tableau bien sombre de l'avenir du site de Belfort menacé de délocalisation en Alsace. Retour sur son audition, mercredi devant les députés de la commission des Affaires économiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.