Dominique Lefebvre (PS) : "En 25 ans, la viticulture n'a pas eu à se plaindre de la loi Evin"

par LCP

La semaine dernière, lors de l'examen en commission en nouvelle lecture du projet de loi Macron, les députés n'ont pas suivi le gouvernement qui demandait la suppression d'un amendement du Sénat sur la Loi Evin, faisant la distinction entre information et publicité sur l'alcool.



Collaborateur de Michel Rocard au moment de l'adoption de la loi Evin en 1991, Dominique Lefebvre voit dans les débats actuels les mêmes qu'il y a 25 ans : " Ce fut un débat parlementaire difficile à l'époque avec les mêmes députés, les mêmes sénateurs ou en tout cas ceux issus des mêmes terroirs viticoles... Je comprends qu'ils relaient les inquiétudes des viticulteurs français mais le débat n'a pas changé depuis 1990."



Dominique Lefebvre précise que c'est la publicité pour les alcools forts qui était particulièrement visée : " Le vin n'a jamais été la première cible de la loi Evin, c'était plutôt le tabac, la bière et les alcools durs, ceux auxquels les jeunes s'adonnent beaucoup co

Vos réactions doivent respecter nos CGU.