Christchurch : "C'est notre responsabilité de faire mieux", reconnaît Facebook après la diffusion de la vidéo de l'attentat

par LCP

Les responsables des affaires publiques de Facebook, Twitter et Google étaient auditionnés jeudi à l'Assemblée afin de mieux comprendre la modération des contenus sensibles. L'occasion pour le représentant de Facebook de revenir sur la diffusion en direct, par son auteur, de la tuerie de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Une vidéo restée dix-sept minutes en ligne sur le réseau social.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.