Ça Vous Regarde - Le débat : Métropoles : la grande révolution ?

par LCP

Avec l'adoption de la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles en janvier 2014, le gouvernement précise le statut des métropoles. Objectif : encourager la participation des territoires au redressement économique du pays. Onze métropoles vont donc être créées au 1er janvier 2015 à la place de certaines communautés d'agglomération et communautés urbaines. Un critère : la métropole doit comporter 400 000 habitants situés dans une aire urbaine de 650 000 habitants. Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Nice, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Brest et Montpellier sont concernées. Paris, Lyon et Marseille auront des statuts particuliers. Le Grand Paris se substituera au 1er janvier 2016 aux 169 intercommunalités de la petite couronne.



Les compétences des métropoles seront renforcées et précisées. Malgré tout, il reste des interrogations, notamment sur l'utilité des départements qui perdent de leurs pouvoirs. Sylvain Berrios, député-maire UMP du Val-de-Marne, s'inquiète lui du statut des communes. Il dénonce un « hold-up institutionnel » qui viserait à « déposséder les maires de leurs compétences en matière d'urbanisme, d'aménagement du territoire » en ce qui concerne le Grand Paris.



Les métropoles peuvent-elles être un moteur économique des territoires ? Que changeront-elles pour les habitants ? Quelle architecture pour ces métropoles ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.