Ça Vous Regarde - Le débat : L’ennemi est à l’intérieur

par LCP

« Une guerre de civilisation » : c’est ainsi que Manuel Valls a qualifié la lutte qui oppose la France au terrorisme islamiste. Un vocabulaire martial, en réponse à l’attentat perpétré vendredi matin en Isère par Yassin Salhi, un père de famille de 35 ans. Hier, il est passé aux aveux : l’homme souhaitait faire exploser l’usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier en projetant son véhicule contre les réservoirs de gaz industriel. Il est également l’auteur de l’assassinat d’Hervé Cornara, son patron, qu’il a sauvagement décapité. Un mode opératoire qui rappelle celui des combattants djihadistes en Syrie ou en Irak. Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le suspect aurait envoyé un selfie pris à côté de la tête décapitée de la victime. Le destinataire serait un numéro canadien mais localisé en Syrie.

Yassin Salhi avait fait l’objet d’une fiche S en 2006 pour « radicalisation » et pour ses liens avec « la mouvance salafiste », a indiqué Bernard Cazeneuve.

Vendredi é

Vos réactions doivent respecter nos CGU.