Assemblée : la loi de programmation militaire examinée

par LCP

L’examen commence tout juste mais l’opposition est déjà forte. Les craintes portent sur la perte d’influence de la France et le financement de grands programmes d’équipement. Si le budget a été maintenu, 34 000 postes vont être supprimés entre 2014 et 2019.

Thibaud Le Floch

Vos réactions doivent respecter nos CGU.