Paris dénonce l'espionnage de ses chefs d'Etat par Washington

par euronews-fr

La NSA américaine aurait espionné la France au plus haut niveau de l’Etat. Le scandale a éclaté avec les dernières révélations de Wikileaks, publiées dans le quotidien Libération. Ce matin, un Conseil de défense a été organisé à l’Elysée. Les écoutes ont été jugées inacceptables par la présidence française. Une conférence de presse a aussi été organisée par le quai d’Orsay. “Autant on comprend qu’il puisse y avoir des écoutes en ce qui concerne les terroristes. Autant cela n’a rien à voir avec l‘écoute des dirigeants alliés et amis”, a indiqué le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, qui a demandé à l’ambassadrice américaine “de bien vouloir rapidement apporter des réponses”. La NSA a mis sur écoute les téléphones des trois derniers présidents français, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, mais aussi leurs ministres et leur entourage. Le toit de l’ambassade américaine à Paris est soupçonné d’abriter un centre d’espionnage des télécommunications qui servirait

Vos réactions doivent respecter nos CGU.