Kobané n'est pas une priorité pour Washington

par euronews-fr

L'organisation État islamique envoie des renforts à Kobané, un symbole de la résistance kurde en Syrie que les djihadistes veulent absolument faire tomber. Venus de Raqa et d'Alep, leurs bastions syriens, les islamistes ont lancé hier 11 roquettes sur cette ville située à la frontière de la Turquie. Ankara met ses bases à disposition de la coalition internationale pour frapper les djihadistes, mais la priorité n'est pas en Syrie pour Washington.

"Kobané ne définit pas la stratégie de la coalition contre DAESH", estime le secrétaire d'État américain John Kerry. "Nous le répétons depuis le début, il faudra du temps pour que la coalition s'assoie longuement autour d'une table, pour reconstruire le moral et la capacité de l'armée irakienne. Commençons par le commencement, qui est l'Irak".

En Irak, le chef de la police de la province d'Anbar a été tué dans un attentat. L'organisation État islamique a en outre revendiqué trois attaques suicides visant des bâtiments gouvernementaux. Des att

Vos réactions doivent respecter nos CGU.