Ado de 13 ans assassinée à Clessé - En garde à vue, son petit ami de 14 ans reconnaît l'avoir étranglée et lui avoir porté plusieurs coups de couteau : "Il avait déjà évoqué l'idée de la tuer"

par morandini

"Une habitante vers 6h40 a découvert le corps d'une jeune fille avec un couteau planté dans le cou. (...) Plusieurs dizaines de traces de coups de couteau ont été constatées. Un couteau est resté planté au niveau de la gorge de la jeune fille""Le nez a été brisé", a-t-il ajouté.Avant d'annoncer l'ouverture d'une enquête pour "assassinat""Le jeune homme de 14 ans, qui a été placé en garde à vue, a été entendu cet après-midi à partir de 15h . Ses première déclarations confirment qu'il a commis les faits d'homicide volontaire, il reconnaît avoir convenu d'un rendez-vous avec la jeune fille, qu'il s'était muni d'un couteau qu'il a caché dans sa manche, et lui a porté trois coups de couteau au niveau du cou. Elle a tenté de fuir, et l'a rattrapée, étranglée, et lui a porté d'autres coups de couteau. Sur les mains du jeune homme ont été constatées des lésions et des traces de coupure.Selon le procureur, le petit-ami avait déjà évoqué l'idée de la tuer. La victime s'était séparée une première fois, avant de se remettre avec lui.Selon leurs amis, "ils avaient, depuis le début de la semaine, l’habitude de se retrouver entre minuit et quatre heures dans le village de Clessé. Les amis expliquaient que ce garçon avait eu par le passé des paroles inquiétantes", évoquant l’idée de vouloir tuer la jeune fille, précise le procureur.Et de préciser que le mis en cause n'a pas d'antécédents, ni de casier judiciaire. "Les reconnaissances des faits par le gardé à vue doivent donner lieu à des auditions plus précises. En tout état de cause, la qualification retenue est celle d'un assassinat, punissable de réclusion criminelle à perpétuité pour les majeurs."Rappelons que ce garçon a 14 ans, et que les peines sont abaissées quand il s'agit de mineur", le maximum encouru étant de 20 ans de réclusion criminelle, précise Eric Jallet.Le petit ami de la victime a affirmé en garde à vue avoir été lui même victime de "violence de la part de son père", a indiqué le procureur.

Vidéo suivante dans 5 secondes

Autres vidéos

Lecture automatique

Liens commerciaux