Fillon dénonce "la passivité du gouvernement" face aux violences à Nantes

par lemondefr

François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, a affirmé lundi 27 février avoir "alerté" l'actuel premier ministre sur "la passivité" du gouvernement face aux violences, faisant notamment allusion aux incidents survenus à Nantes en marge d'une réunion FN ce week-end. "J'ai déjà alerté Bernard Cazeneuve plusieurs fois sur la passivité du gouvernement face à ces violences. Passivité en Seine-Saint-Denis ces dernières semaines, passivité à Paris quand des lycées ont été bloqués il y a quelques jours", a-t-il dit à la presse en arrivant à Meaux, pour une visite consacrée notamment au thème de la sécurité. Le candidat avait déjà "accusé" dimanche le gouvernement de laisser "se développer dans le pays un climat de quasi-guerre civile" qui perturbe la campagne, après des incidents visant plusieurs candidats.

Vidéo suivante dans 5 secondes

Autres vidéos

Lecture automatique

Liens commerciaux