Ça vous regarde - Éric Dupond-Moretti : les raisons d'une relaxe

par LCP

Grand témoin : Delphine O, ambassadrice et autrice de « La diplomatie féministe est un sport de combat » (Tallandier)GRAND DÉBAT / Éric Dupond-Moretti : les raisons d'une relaxe « Le chrono de Blako » par Stéphane BlakowskiMercredi 29 novembre 2023, la Cour de Justice de la République (CJR) a relaxé Éric Dupond-Moretti et l'a jugé non coupable. Le Garde des Sceaux était accusé de « prise illégale d'intérêts ». Il lui était reproché, dans deux affaires distinctes, d'avoir usé de sa fonction de ministre pour régler ses comptes avec quatre magistrats qu'il avait publiquement critiqués lorsqu'il était avocat. Jacqueline Laffont, l'avocate du Ministre de la Justice, a souligné qu'il s'agissait selon elle d'une « victoire du droit et de la séparation des pouvoirs ». La situation de conflit d'intérêts a bien été reconnue par la CJR mais il n'a pas été prouvé que le Ministre en avait connaissance. La Première ministre, Elisabeth Borne, a indiqué dans un tweet se « réjouir » qu'Éric Dupond-Moretti puisse poursuivre ses activités au sein du gouvernement. Éric Dupond-Moretti est-il pour autant lavé de tous soupçons ? Ce verdict est-il une preuve qu'il faut supprimer la CJR ? Invités :- Alexis Izard, député Renaissance de l'Essonne- Charles de Courson, député LIOT de la Marne - Mathieu Delahousse, grand reporter à l'Obs - Anne-Charlène Bezzina, constitutionnaliste, maître de conférences en droit public à l'Université de RouenGRAND ENTRETIEN / Delphine O : la diplomatie féministe, une arme pour défendre les droits des femmes ? La diplomatie féministe a pour objectif de placer la question des droits des femmes au coeur de l'action internationale des Etats. Delphine O fait un état des lieux de celle-ci en décrivant le combat diplomatique de haute intensité autour de la liberté de la femme. En partant d'un pays, d'une organisation ou d'une personnalité, elle expose trois combats pour le droit des femmes : la liberté à disposer de son corps, leur place dans les conflits et leur rôle dans la protection de l'environnement. Le combat pour ces droits sera long : « il faudra encore 286 ans avant que toutes les discriminations légales envers les femmes soient supprimées des cadres juridiques nationaux ». Le terme « diplomatie féministe » apparaitra-t-il un jour dans une Convention ou un traité international ?Grand témoin : Delphine O, ambassadrice et autrice de « La diplomatie féministe est un sport de combat » (Tallandier)LES AFFRANCHIS- Cécilia Gabizon, directrice des rédactions de « ETX - Majelan »- Thomas Lestavel, journaliste indépendant, spécialiste des questions économiques - « Bourbon express » : Stéphanie Dépierre, journaliste LCPÇa vous regarde, votre rendez-vous quotidien qui prend le pouls de la société : un débat, animé par Myriam Encaoua, en prise directe avec l'actualité politique, parlementaire, sociale ou économique.Un carrefour d'opinions où ministres, députés, élus locaux, experts et personnalités de la société civile font en

Vidéo suivante dans 5 secondes

Autres vidéos

Lecture automatique

Liens commerciaux